Photo d'en-tete
Imprimer l'article

Le Mot du Maire

Le grand débat

En préambule de cet édito, je souhaite remercier les Nouvoitouciennes et les Nouvoitouciens présents lors des voeux du Maire les 18 janvier et 21 janvier 2019. Environ 300 personnes pour la 1ère cérémonie et une cinquantaine pour la seconde (réservée aux artisans, commerçants et partenaires) s'étaient déplacées pour prendre connaissance des projets réalisés ou engagés par l'équipe municipale et pour échanger autour d'un buffet très convivial.
Cette participation montre combien les Nouvoitouciennes et les Nouvoitouciens sont attachés à notre commune et à son développement.

Conformément à l'annonce faite, je vous confirme la tenue de 2 réunions « débat » à 20h30 : l'une le jeudi 7 février sur les thèmes « la fiscalité et les dépenses publiques » et « transition écologique », et l'autre le jeudi 28 février sur les sujets « l'organisation de l'État des services publics » et « la démocratie et la citoyenneté ».

Ces débats seront animés par le collectif « Citoyens et gilets jaunes Ensemble ». La mairie a juste un rôle de facilitateur en mettant à disposition la salle Le Bocage et le matériel nécessaire, sans plus.

Indépendamment du point de vue de chacun, il me semble que nous avons, par ce grand débat, une opportunité de faire remonter les difficultés de chacun dans notre vie quotidienne. Il serait dommage de ne pas profi ter de cette ouverture, qui peut ne pas se représenter de sitôt.

Pour autant, le grand débat que nous considérons comme une ouverture positive, ne peut être crédible que s'il prend en compte l'ensemble des composantes de notre société et que chaque avancée sociale soit mesurée aussi au niveau de ses impacts économiques et environnementaux.

Les attentes et besoins des PME, des TPE, du monde agricole, des commerces, des structures médico sociales et des collectivités locales devront être entendus et pris en compte tout comme la nécessité de préserver durablement notre cadre de vie et notre équilibre sociétale et économique.

Méfions-nous alors des effets d'annonces et de tous discours démagogues. La situation est grave et chacun doit rester dans la juste mesure. Le gouvernement s'est engagé à forger un nouveau pacte économique, social et environnemental à partir des contributions issues de ce débat, nous devons nous inscrire dans un climat de confiance, tout en restant vigilant.

Il ne me semble pas que nous ayons d'autres portes de sortie, aucune des parties n'a le droit à l'erreur. Tout échec serait synonyme de désastre social et économique. Méfions-nous également de sirènes populistes et extrémistes qui sournoisement tentent de récupérer le mouvement.

Nous n'accepterons aucune dérive extrémiste lors de ces débats et nous souhaitons que ces échanges citoyens soient les plus productifs possibles, et permettent ainsi la construction d'une nouvelle société plus juste, plus équitable, plus respectueuse et où chacun de nous aura un avenir.

Jean-Marc Legagneur, Maire.