Confinement et lutte contre les violences

Le secrétariat d’État chargé de l’égalité a mis en place de nouvelles mesures pour aider les personnes confinées avec des conjoints violents.

 

VIOLENCES CONJUGALES

Afin de prévenir l'isolement des femmes confinées et de leur permettre de disposer des moyens pour dénoncer leurs agresseurs, le dispositif d'information et d'accompagnement des victimes de violences a été renforcé et adapté à ces circonstances exceptionnelles : 

  • Depuis le 1er avril, les victimes de violences conjugales peuvent alerter police, gendarmerie, SAMU et pompiers par SMS, en envoyant un message au 114. Les opérateurs derrière ce SMS d'urgence préviendront les forces de l'ordre en leur transmettant les coordonnées de la victime
  • L'appel au 17 « Police secours » est opérationnel en permanence et déclenchera l'intervention de la police ou de la gendarmerie
  • Les commissariats de police et brigades de gendarmerie demeurent ouverts à l'accueil des victimes. Le trajet pour s'y rendre, au plus près de son domicile, est un motif légitime de déplacement dérogatoire (cocher la case « motif familial impérieux » sur l'attestation de déplacement dérogatoire) 
  • Le 3919 répond du lundi au samedi (9h-19h) 
  • Les avocats du barreau de Rennes : 02 99 31 16 62
    La permanence victimes est disponible de 10h à 20h 7 jours sur 7 : 06 27 47 81 47 - 06 27 47 81 37
  • Le 115 pour un hébergement d’urgence

 

VIOLENCES SUR LES ENFANTS
  • L'appel au 17 « Police secours » est opérationnel en permanence et déclenchera l'intervention de la police ou de la gendarmerie
  • Les commissariats de police et brigades de gendarmerie demeurent ouverts à l'accueil des victimes. Le trajet pour s'y rendre, au plus près de son domicile, est un motif légitime de déplacement dérogatoire (cocher la case « motif familial impérieux » sur l'attestation de déplacement dérogatoire)
  • Numéro de téléphone dédié du Service national d'accueil téléphonique de l'enfance en danger : 119
    (site internet : allo119.gouv.fr)

Les écoutants du 119, professionnels de l'enfance, les agents du pré-accueil et l'encadrement sont tous mobilisés pour répondre aux appels et les traiter. Tout est mis en œuvre, avec l'appui des services supports du Giped et de l'ONPE (Observatoire national de la protection de l'enfance), pour répondre aux appels et notamment à ceux des enfants et des adolescents, qui restent prioritaires.

  • Durant la situation sanitaire actuelle, l’équipe d’Allo Parlons d’Enfants reste à l’écoute des familles et des professionnels de l’enfance pour échanger sur leurs inquiétudes au sujet d’un enfant ou d’un adolescent, avec bienveillance et sans jugement.
    La ligne du 02 99 55 22 22 est ouverte comme d’habitude, du lundi au vendredi de 10h à 17h en continu (appel anonyme non surtaxé).
    Pendant le confinement, pour renforcer le soutien aux familles en cette période délicate et parfois explosive, le service a ouvert des créneaux supplémentaires en soirée : du lundi au vendredi de 20h30 à 21h30.
    Plus d’informations sur www.parlonsdenfants.fr