Actualités

PORTRAIT : Clic clac, merci Pauline !

  • Culture

À 32 ans, Pauline Moinereau, passionnée de photographie animalière, s'est installée sur notre commune.

Elle y vit depuis 2016 avec son conjoint dans une longère rénovée. Originaire des Deux-Sèvres, elle part suivre ses études à Laval puis à Rennes où elle se fixe et devient ingénieure en informatique. " Lorsque je suis arrivée à Laval, l'acclimatation a été un peu dure, se confie-t-elle, car c'est plus brumeux et plus humide que les Deux-Sèvres. C'est la différence entre le sud et le nord de la Loire. Mais il n'y a pas une grande différence quand même. "

Enfant, elle se souvient que son père ne sortait jamais sans son appareil photo. Elle suivra ses traces en se passionnant à son tour pour la photographie. Elle commence par faire du shooting à tout va comme beaucoup. Puis, de fil en aiguille, elle s'intéresse à la photographie d'art, à la lumière, aux couleurs, et se perfectionne. En août dernier, elle saute le pas de l'auto-entreprenariat et créé sa propre entreprise. " Au départ, je voulais uniquement en faire une activité annexe. J'avais pour projet initial de juste vendre des photos d'animaux, d'art et de paysages principalement. Et puis finalement, j'ai décidé d'essayer d'en vivre. Je compte développer mon activité et étendre mes services en proposant, par exemple, de réaliser des portraits de petites entreprises qui voudraient illustrer leurs activités ", dit-elle.

Pauline Moinereau  n'avait pas pensé concevoir d'exposition. C'est une élue de la commune de Saint Armel qui l'a repérée grâce à ses photos postées sur Facebook. De là est née l'idée d'une exposition sur les oiseaux de la vallée de la Seiche afin de faire découvrir aux enfants la faune qui les entoure et qu'ils ne remarquent pas forcément. Finalement, cette exposition sera intercommunale, coorganisée par les communes de Saint Armel et de Nouvoitou. D'autres expositions sont prévues sur les thèmes des mammifères, des amphibiens et des reptiles de la vallée de la Seiche. Quant à la prochaine, ce sera sur les insectes.

Ce que Pauline aime dans la photographie animalière, c'est l'aspect contemplatif ; prendre son temps et saisir l'instant. Il faut beaucoup de patience pour photographier les animaux. Ils sortent beaucoup plus aux levers et aux couchers de soleil ; en été, c'est plus dur. Il faut être courageux...

Ses spots préférés entre autre

  • Nouvoitou
  • Saint Armel
  • le Cap Fréhel
  • la lande Saint Just

Retourner à la liste