Le mot du maire

Réflexion sur la mobilité

  • Divers

Pour répondre aux 4 grands enjeux du territoire en matière d'organisation des mobilités et des transports (enjeu environnemental, d'accessibilité, de hiérarchisation et de territorialité), Rennes Métropole a engagé une étude d'opportunité dont ressort un programme d'actions hiérarchisées sur la période 2019-2030 pour un montant dépassant les 500 millions d'euros.

Ce programme se décline sur les 4 quadrants de la Métropole et est constitué de 26 actions couvrant l'ensemble des composantes de la mobilité et du transport (Réseaux express vélos, développement du covoiturage, extension des transports en commun en site propre avec voies réservées, création de nouveaux pôles d'échange de proximité, entre autres). Basé sur une très large concertation, le dossier résultant qui est le PDU (Plan de Déplacement Urbain) 2019-2030 sera soumis prochainement à approbation.

Un des objectifs est d'apporter des solutions autres que la construction de nouvelles routes en réponse aux besoins liés à la croissance de la population. Nous sommes donc dans un schéma à la fois d'optimisation et d'innovation.

Comme tout programme impactant notre cadre de vie, que ce soit dans un contexte préélectoral ou non, le débat doit avoir lieu pour l'intérêt général. C'est ainsi que doit s'exprimer la démocratie.

Chacun doit jouer le jeu quelle que soit sa place sur l'échiquier métropolitain. Ainsi, se positionner via les médias en remettant en cause ce projet et fuir l'échange en séance, décrédibilise son auteur et porte atteinte à la fonction des élus. Les enjeux nous imposent une réflexion sérieuse et constructive.

Ce projet de plan de déplacement, pour ma part, est concret et les actions qu'il décline sont pertinentes (pour Nouvitou par exemple : réseau express vélo, pôle d'échange avec parc de stationnement à Vern, voies réservées au transport collectif). Sont-elles suffisantes ? Une partie de la réponse repose sur le périmètre d'étude et d'application du PDU.

Le plan de déplacement de Rennes Métropole est impacté par la croissance démographique des communes de la première et de la 2ème couronnes et dont les conséquences au niveau du déplacement et des transports sont très conséquentes. Sur un niveau plus large, la convergence vers Rennes, et en particulier au niveau des rocades, des transits routiers nationaux et régionaux viennent de plus en plus saturer nos axes de circulation.

Sur ce plan, le traitement pertinent du problème nécessite donc une réflexion intégrant l'ensemble des strates du Territoire (État, Région, Département, Groupement de communes périphériques à la Métropole).

Le volet concernant les choix technologiques (comme l'appui sur les réseaux ferroviaires existants) ou de tracé (ligne de métro) peut aussi être source de réflexion en tenant compte des possibilités techniques et financières et aussi de l'obligation de délais réalistes.

Ce ne sont là que quelques réflexions et je fais confiance aux élus des différentes collectivités pour renforcer à la hauteur des besoins les plans de déplacements urbains. Il nous faudra beaucoup plus de solidarité au niveau des territoires notamment sur le plan du financement des projets. Et aussi une vision partagée et cohérente du développement de l'urbanisation des communes dans et au-delà de notre Métropole.

Je vous souhaite un excellent Noël à tous !

Jean-Marc Legagneur, Maire.

Retourner à la liste