Le mot du maire

La quadrature du cercle

  • Divers

Dans un contexte économique et sanitaire difficile, la municipalité poursuit son programme pour apporter aux  Nouvoitouciennes et aux Nouvoitouciens les équipements et services nécessaires à l'intégration et au développement de tous. Le budget 2021 reprend les lignes directrices de notre campagne en intégrant pour chacun de nos projets une réponse concrète à la transition écologique et énergétique.

Comme toutes les communes de Rennes Métropole, Nouvoitou se positionne dans une croissance démographique régulée par le PLH (Plan Local pour l'Habitat). Celui-ci engage la commune, et ce jusque fin 2022, pour une livraison de 50 logements par an. Le prochain PLH se dessine à l'horizon et une étude prospective sera très prochainement lancée par Rennes Métropole.

La demande de logements sur notre métropole apparaît en forte progression et le déficit demandes/offres ne fait que s'accroître malgré les programmes conséquents définis et mis en oeuvre par chacune des communes. Le prochain PLH devrait de toute évidence nous amener vers une augmentation du nombre de logements à livrer.

Il va donc s'agir, pour nous, élus, de résoudre une équation complexe dont les variables sont : la croissance  démographique, le besoin de services, notre capacité de financement, la réduction de la consommation des terres agricoles et la forte demande de logements sur Rennes Métropole.

Que ce soit au niveau de Nouvoitou ou de notre métropole, les élus sont mobilisés pour rechercher les solutions répondant à l'ensemble de ces exigences.

Au niveau de notre équipe municipale, nous travaillons d'ores et déjà sur une actualisation de notre projet stratégique pour le Nouvoitou de demain.

Dans quelques semaines, nous inviterons les Nouvoitouciennes et les Nouvoitouciens à échanger sur ces dossiers sous forme d'ateliers de réflexion.
Pour répondre à l'aspect financier, il nous faut saluer les avancées de l'EPCI : mise en place de fonds de concours pour accompagner financièrement les communes dans leur projet, et revalorisation de la dotation de solidarité communautaire.

Pour autant, le besoin est énorme, d'autant plus si nous sommes confrontés à un accroissement de livraisons de logements selon le nouveau PLH (2023).

Nous comprenons qu'il se dessine une nouvelle configuration de la stratégie et du développement métropolitain. À côté
des indispensables grands investissements structurants (métro, tram bus, plan vélo ...) et le soutien au développement économique et à l'emploi entre autres, nous avons, en tant qu'élus métropolitains, la responsabilité d'ajuster notre politique et notre procédure de dotations aux communes en lien avec le PLH.

La plupart des équilibres financiers des municipalités sont fragilisés par la crise sanitaire et par la réduction des dotations de l'État.

Cependant, nous avons le devoir d'accueillir les populations qui frappent à notre porte et nous avons l'obligation de mettre à disposition de tous, les équipements et les services adaptés au bien vivre et à l'épanouissement de chacun.

Ce n'est que par la solidarité intercommunale et l'équité que nous pourrons résoudre cette équation.

Gageons, une nouvelle fois, que nous soyons à la hauteur des enjeux. La métropole rennaise et notre attachement au vivre ensemble n'en seront que renforcés.

Retourner à la liste